Tuesday, February 28, 2006

L'impact économique des découvertes

L’impact des découvertes des deux explorateurs, Livingstone et Stanley, sur les peuples locaux et leur économie fut grand. Ces effets, étant positifs, ont permis le décollage économique de ces régions reculées.
Les découvertes ont favorisées le tourisme des contrées Africaines et ont apportés une source de revenu à ces derniers. Les découvertes les plus connues telles que les « Chutes Victoria » ont permis l’implantation de zones hôtelières tout autour du site, ainsi les indigènes ont une ressource grâce à ces pratiques économiques et ils se civilisent à la manière des pays développés. D’autres ont permis à certains pays d’avoir des routes commerciales ayant une ouverture sur l’économie mondiale comme ce fut le cas avec la découverte de Stanley lorsqu’il ouvrit une route fluviale en remontant le Congo, ce qui eut pour effet de dynamiser la ville de Brazzaville ou encore le village Ujiji qui est réputé pour la fameuse rencontre entre les deux explorateurs.
Cela engendre aussi des inégalités sociales car on voit encore un écart considérable entre riches et pauvres. Le tourisme ou la création de routes commerciales ne suffissent pas à assurer une économie nationale stable et un progrès social
Ces explorations ont aussi eut pour conséquences de modifier les moeurs de l'époque notament celles des pays riches et développés. Livingstone à fait changer le regard du monde blanc sur le monde noir, il apporta une considération à ces populations en les civilisant, en leur donnant une éducation ainsi qu'en les soignant.

Wednesday, February 08, 2006

Les idéo-types des deux explorateurs Livingstone et Stanley

Livingstone :
Livingstone apparaît comme un héros et comme un homme généreux, proche des populations qu’il souhaite civiliser. A son époque, des portraits élogieux apparaissent dans la presse britannique ainsi que dans les sociétés développées du XIXème siècle.
Selon Stanley, le docteur Livingstone amasse des travaux et des études considérables et bénéficie d’un caractère excellent. Livingstone s’est donné pour objectif de ne revenir en Europe qu’après avoir achevé la tâche qu’il s’est fixée.
Sa religion est toute de charité, il était d’ailleurs prêtre anglican et missionnaire. Son but était donc d’apporter aux peuples locaux, une religion, une civilisation et une certaine éducation. On peut donc définir ces trois apports comme une socialisation secondaire pour les peuples noirs et il était très respecté par ces derniers.
Livingstone est l’explorateur type, qui aime la nature et ce qu’il fait en Afrique, il ne recherche pas la glorification de sa personne mais c’est un homme qui touche la population occidentale par sa volonté et son déterminisme de civiliser les populations en retard.

Stanley :
Ce journaliste du New York Herald avait pour mission de retrouver Livingstone au cœur de l’Afrique, il est d’ailleurs devenu explorateur après cette réussite cela lui a donc donner l’envie de continuer les projets communs qu’ils avaient mis en place.
Son objectif dans la suite de ses exploits est donc de se créer une renommée au sein de la société, son but est d’acquérir une certaine gloire.
Il considère que les noirs sont une race inférieure et qu’ils sont nés pour servir les hommes blancs, il les jugent comme esclaves. Suite à sa rencontre avec Livingstone ses mœurs ont changés. Stanley apprend à travers son ami Livingstone comment aimé l’Afrique et sa population.

Stanley lui est un homme qui a achevé sa socialisation secondaire en continuant le rêve de Livingstone. Il a poursuivie selon ses choix après avoir pris goût à l’aventure. Il a donc commencé à apprécier et respecter la nature et tout son environnement. Au contraire de Livingstone, il est en quête de gloire, son objectif était pour lui que ses découvertes deviennent une reconnaissance envers le monde.

Ujiji




Ujiji est un petit village au centre de l’Afrique australe qui se situe à 10km de Kigoma en Tanzanie. L’influence arabe est encore visible sur les maisons et sur la population qui est à majorité musulmane. Ce petit village est surtout connu pour avoir été le lieu de rencontre entre les deux explorateurs Livingstone et Stanley. D’ailleurs une rue Livingstone existe dans le village de Ujiji.

Rencontre à Ujiji

Le 10 novembre 1871 arrive un jeune Blanc à Ujiji. Le journaliste Stanley ôte son chapeau et dit cette phrase devenue célèbre: «Dr. Livingstone, I presume ? » (Dr Livingstone, je suppose ? ).Le missionnaire David Livingstone, qui explorait l'Afrique australe, n'avait pas rencontré d'Européen depuis cinq ans et était supposé mort... quand il fut ainsi retrouvé par le journaliste Stanley, dans le village de Ujiji. Livingstone et Stanley continuèrent de découvrir l’Afrique ensemble, Stanley ayant pour but de ramener Livingstone en Angleterre, ce dernier refusa et Stanley repartit donc en Angleterre seul. Ses paroles furent très controversées. Pendant que Stanley essayait de faire preuve qu’il avait vraiment retrouvé Livingstone vivant, le docteur Livingstone trouva la mort et fut rapatrié dans son pays natal.
Ci-dessus le trajet de Stanley pour retrouver Livingstone.

Tuesday, February 07, 2006

Chutes Livingstone




Les chutes Livingstone, nommées d'après l'explorateur David Livingstone, sont une suite de rapides sur le cours inférieur du fleuve congo en aval du Pool Malebo en. Les chutes assurent une différence de dénivellé de 270 mètres sur une distance de 350 kilomètres. Elle prennent fin aux environs de Matadi dans le Bas-Congo. Il est à noter que Livingstone ne parcourut jamais cette partie de l'Afrique occidentale.

Sunday, February 05, 2006

Stanley Pool



Le Stanley Pool est aussi appelé Malebo Pool, c’est un lac qui fut découvert par Henry Morton Stanley lors de sa seconde expédition en 1878. C’est un lac qui est formé sur le Congo Inférieur.

Chutes Victoria



Les chutes victoria, « Victoria Falls », ont été découvertes en 1855 par David Livingstone. Auparavant ces chutes portées pour nom « Mosi-oa-tunya » qui signifie « la fumée qui gronde ». Elles se situent à la frontière entre le Zimbabwe et la Zambie Ces chutes sont aujourd'hui une des sept merveilles du monde et sont les plus grandes du monde.

Lac Nyassa


Le Lac Nyassa fut découvert par David Livingstone en 1859. Ce lac est aussi nommé le Lac Malawi, il est le troisième lac le plus grand en Afrique. « Nyassa » signifie « lac » dans la langue des pêcheurs locaux. Il se situe dans l'état du Malawi et fait office de frontière naturelle avec la Mozambique et la Tanzanie.

Saturday, February 04, 2006

Biographie de Henry Morton Stanley


Henry Morton Stanley


De son vrai nom John Rowlands, Stanley vit le jour le 29 janvier 1841 à Denbigh au Pays de Galles. A l’age de 15 ans, il s’évade de son orphelinat après avoir perdu ses parents. Vers 18 ans il navigue comme mousse vers la Louisiane avec un marchand américain nommé Henry Morton Stanley dont il adopte le nom après sa mort.

A la fin de la guerre de sécession Stanley va en Turquie et en Asie Mineure comme correspondant de presse.

En 1867 il devient envoyé spécial du New York Herald, dont le directeur, James Gordon Bennet l’envoya retrouver David Livingstone jusqu'alors supposé mort. Il le retrouve en 1871 souffrant, à Ujiji. Après l’avoir soigné, ils explorent ensemble le Nord du lac Tanganyika. En 1872 Stanley retourne en Europe, rapportant la preuve que le Docteur Livingstone n’est pas mort.

Après avoir appris la mort de Livingstone le 1er mai 1873, il décide de repartir en Afrique pour y poursuivre les explorations du Docteur. Naviguant 1 an après, sur le lac Victoria, il se dirige désormais vers la source du fleuve Congo. En chemin il découvre des chutes qu’il baptise « Chutes de Livingstone ». Lors d’une seconde expédition en 1878, il construit une voie fluvial reliant l’embouchure du Congo au Stanley Pool, lac qu’il avait découvert auparavant.

La dernière visite de Stanley en Afrique date de 1897. Il est anobli en 1899 et décède à Londres le 10 mai 1904.




Biographie de David Livingstone




David Livingstone


Né en Ecosse en 1813, où il passa la plus grande partie de son enfance, David suit ensuite des études de médecine et de théologie à partir de 1836 dans l’Université de Glasgow. En 1840, il entre dans la société des missions de Londres. Le 8 décembre, il part pour l’Afrique Australe pour un long périple de 8 mois pour entreprendre sa première exploration. En 1849, Livingstone après avoir marché au travers de l’Afrique pendant 9 ans, découvre le lac Ngami.


L’aventure le passionne tant qu’il décide de se consacrer désormais à la recherche de terres inexplorées, l’Anglais envisage donc la traversée du continent africain du Zambèze à la côte occidentale, soit près de 2000km ! En 1855 , l’explorateur découvre les chutes légendaires du Zambèze qu’il décide de baptiser les « Victoria Falls » en l’honneur de la Reine d’Angleterre. L’année d’après, Livingstone découvre les côtes de l’océan Indien, pour la première fois un Européen a traversé le continent africain d’ouest en est. 1859 est pour lui l’année de la découverte du lac Nyassa aujourd’hui Malawi. Après quelques années et plusieurs lacs découverts comme le lac Tanganyika, David perd plusieurs de ses hommes au cours de ses aventures.

Le 28 octobre 1871, il rencontre Henry Morton Stanley journaliste au New York Herald à Ujiji.


C’est en 1873 que David Livingstone meurt à Tchitambo en Afrique centrale. Son corps est rapatrié en Angleterre et est inhumé dans l’abbaye de Westminster.